Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du mars 4, 2012

Michel Martelly Prouve sa nationalité haïtienne

Michel Martelly a présenté ses huit passeports haïtiens au Palais national en présence de journalistes, des membres démissionnaires du gouvernement de Gary Conille et du corps diplomatiques. L’ambassadeur des États-Unis, Kenneth Merten, a solennellement déclaré que le chef de l’état n’est pas citoyen américain. Par cette opération médiatique d’envergure, le président vient de marquer un point important dans ce conflit qui l’oppose au sénat de la République.



Cependant, des points importants restent obscures : le président n’a apporté aucun éclaircissement sur sa double identité qu’a révélé le sénateur de l’Artibonite, Anick François Joseph. Selon ce dernier, des documents officiels aux États-Unis font mention de Michael J. Martelly dans plusieurs transactions financières ou  affaires judiciaires au lieu de Michel J. Martelly. D’un autre côté, l’ambassadeur américain serait-il assez crédule d’omettre de vérifier la double identité du président haïtien avant de se prononcer officielleme…

La milice de Martelly : réalité ou fiction?

Depuis, au moins deux moins, le sénateur Moïse Jean-Charles ne cesse de nous répéter la présence d’une milice à la solde de Michel Martelly. D’autres acteurs de la société civile ont fait le même constat : la milice rose existe bel et bien. Le récent communiqué de presse du ministre de l’Intérieur qui déclare illégal toute activité militaire dans les anciennes bases de l’ancienne armée semble être un désaccord formel des instances gouvernementales face à la décision, apparemment unilatérale, des anciens membres de l’armée de recruter et de former des militaires. La timidité avec laquelle le gouvernement traite cette affaire rend perplexe même le plus crédule des citoyens.

Michel Martelly est en train de jouer avec le feu dans la mesure où il va l’encontre des principes élémentaires : les principaux bailleurs de fond d’Haïti, dont les États-Unis, le Canada et l’Union européenne, se disent opter pour le renforcement de la police nationale. A l’intérieur du pays, les gens sont contre le …

Haïti est prise en otage par ses élites

Les crises qui se croisent et s’entrecroisent depuis la fin de mois d’octobre 2011 en Haïti en commençant par l’arrestation du député Arnel Bélizaire, en passant par la descente en trombe du président Michel Martelly chez l’ex Premier ministre Gary Conille, en pleine réunion avec des parlementaires, pour leur faire savoir par des propos orduriers le fond de sa pensée, et le différend entre ce dernier et le chef de l’état sur le dépôt ou pas des documents de voyage par devant la commission sénatoriale sur la vérification de la nationalité des membres du gouvernement et du président lui-même, pour finir par la démission du chef de la primature. Cette  énumération ne tient compte que des conflits majeurs; on a dû faire abstraction d’autres échauffourées, dont le premier citoyen de la nation en est le principal protagoniste.

Depuis le début de cette année 2012, la commission sénatoriale sur la nationalité des membres du gouvernement et du président de la République occupe le devant de la …