Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages portant l'étiquette Crise globale

La maladie sociale commence par la tête

Pensée sclérosée : blocage inextricable

Je ne saurais faire abstraction de ce parallèle pour jeter un coup d’œil sur les conditions qui ont amené à la disparition des habitants de l’Île de Pâques ou de l’effondrement de la civilisation Maya et Aztèque pour porter un certain éclairage sur la crise haïtienne. Dans les trois cas, c’est l’orthodoxie de la pensée, le dogmatisme invétéré qui a déterminé leur sort. Quand un peuple ne peut pas créer de rupture épistémologie avec le mode de pensée qui l'entraine dans sa dégringolade éperdue, il subit du même coup la loi fatale de la sélection naturelle1. A voir la dégringolade d’Haïti parée de ces élites dogmatiques, l’espoir d’un revirement laisse perplexe tout bon observateur de la situation.

Un exemple pourra suffire pour illustrer cette inquiétude, c’est la légèreté avec laquelle le lettré haïtien s’exprime sur n’importe quel sujet. Le cas le plus saisissant est cet été quand Hérold Jean-François2 affirmait que le relèvement du pays …

L’enfer, c’est nous autres

La mentalité de chiens couchants des élites

Haïti, des élites malades de leur culture

Il n'est pas interdit à qui que ce soit de faire son choix politique. En Haïti, en particulier, où la misère prolifère, il est compréhensible, même quand il est odieux, qu'une frange importante de notre prétendue élite nous assomme de quelques âneries digne des plus basses idioties. C'en est une insulte à l'intelligence qu'un bipède doté de la faculté de penser fasse la promotion de cette fourberie appelée TI MANMAN CHERI. Que Laurent Lamothe répète ses sottises comme quoi c'est un programme social, il a le droit de baigner dans ses bêtises mais que des gens minimalement éduqués singent ce dernier ne fait que prouver l'ambiance de médiocrité qui existe dans ce pays. Ne doit-on pas conclure tout de go que la société civile ne peut être qu’un vain mot en Haïti? Haïti n’est-elle pas purement et simplement une société pré-politique ?

Les programmes sociaux n'existent, dans un premier temps, pour pallier les effets néfastes du marché; dans un deuxième temps…