Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages portant l'étiquette ambivalence

Historique d'un mode de pensée sénile.

L'être humain aime bien se conforter des idées reçues, des lieux communs, bref des recettes toutes faites. Par expérience, je constate souvent si tu décides de changer la façon de faire ou de comprendre, tu as en général plus de 80% des gens qui s'y opposent grosso modo. Le reste, on y trouve des indifférents ou insouciants, qu'on peut estimer à 16%. Et le reste du reste, soit le 4% restant, plus de 3% qui est dans l'expectative. Et enfin, ce qui reste de tous les restes, les esprits dynamiques. Il ne faut surtout pas oublier toutes ces catégories sont stratifiées, donc elles ne sont pas d'une homogénéité parfaite. Ainsi s'y retrouvent des sous-catégories. C'est un constat attesté partout, à la différence, dans les pays où les gens ont reçu une formation dépouillée de religiosité, l'ouverture d'esprit de cette frange les rend plus perméable aux idées nouvelles. L'exemple d'Einstein qui a trouvé un petit noyau de physiciens qui avalisait sa …

La maladie sociale commence par la tête

Pensée sclérosée : blocage inextricable

Je ne saurais faire abstraction de ce parallèle pour jeter un coup d’œil sur les conditions qui ont amené à la disparition des habitants de l’Île de Pâques ou de l’effondrement de la civilisation Maya et Aztèque pour porter un certain éclairage sur la crise haïtienne. Dans les trois cas, c’est l’orthodoxie de la pensée, le dogmatisme invétéré qui a déterminé leur sort. Quand un peuple ne peut pas créer de rupture épistémologie avec le mode de pensée qui l'entraine dans sa dégringolade éperdue, il subit du même coup la loi fatale de la sélection naturelle1. A voir la dégringolade d’Haïti parée de ces élites dogmatiques, l’espoir d’un revirement laisse perplexe tout bon observateur de la situation.

Un exemple pourra suffire pour illustrer cette inquiétude, c’est la légèreté avec laquelle le lettré haïtien s’exprime sur n’importe quel sujet. Le cas le plus saisissant est cet été quand Hérold Jean-François2 affirmait que le relèvement du pays …

Les élites haïtiennes : des canards boiteux

Durant les vingt-six dernières années, le pays a reculé à tous les niveaux. Imaginez seulement qu'à l'époque des Duvalier, Haïti présentait un tableau sombre et, après ces derniers, la dégringolade s'amplifiait. Le résultat ne pouvait pas être plus catastrophique. Le séisme du 12 janvier 2010 est venu compliqué les choses dans un pays où le chacun pour soi est la règle. Pensez en terme macroéconomique est une lointaine perception ou réalité: il manque d'intellectuels organiques dans le sens de Gramsci. Il manque tout simplement de penseurs qui constitueraient une masse critique. On trouve ça et là d'échantillons de penseurs noyés dans la masse de médiocrité.


Frantz Fanon
N'est-il pas vrai que l'intelligence est la faculté de contourner les contraintes inhérentes à la vie en général? L'intellectuel étant celui qui utilise son cerveau comme moyen de faire face aux contraintes, donc d'en proposer des solutions pratiques, il est donc de son ressort d'…