Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages portant l'étiquette mascarade

CHRONIQUE D’UNE CRISE ÉLECTORALE ANNONCÉE

Après tant de levée de boucliers suscitée par le choix incommode des représentants du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), menant à la formation du Conseil Électoral Permanent, le président s’est vu contraindre, par la montée des protestations tous azimuts, d’inviter les protagonistes de la crise à la négociation. Mais il lui était impossible de faire passer la pilule amère du Conseil Électoral Permanent fortement contesté. Il mit abruptement fin aux pourparlers, car la détermination des participants était plus grande qu’il ne l’avait cru. Ils ne sont pas dupes. Ils ont défendu la prééminence du droit et le respect scrupuleux des lois portant sur la création du conseil. À cette fin, ils prônent, pour la plupart, un Conseil Électoral Provisoire pour dénouer l’impasse politique actuelle. Une telle alternative n’a malheureusement pas reçu l’aval du chef de l’État. Mais à quoi bon d’initier un dialogue dont les résultats sont attendus et connus d’avance?

Plusieurs données expl…

La cérémonie de ratification diabolique au sénat : une parodie de mauvais goût

Suite à la cérémonie diabolique au sénat pour arriver à la ratification de Laurent Lamothe, les 8 sénateurs qui n’ont pas voulu participer à cette morbide, dont Jean William Jeanty, sont amers de voir comment le président de l’assemblée sénatoriale, Dieuseul Desras, a fait fi des règlements du Grand Corps dans le seul but de plaire à des intérêts particuliers au détriment de l’intérêt et, de surcroit, flanquer la démocratie haïtienne un camouflet digne d’un flibustier des temps coloniaux. Le sénateur Jean William Jeanty ne va pas avec le dos de la cuillère, comme c’est le cas pour le sénateur François Anick Joseph et, peut-être, les 7 autres, il ne voit pas comment l’actuel président du sénat peut continuer à diriger cette noble institution, dont il ne s’est pas montré.

Pourquoi cette course contre la montre pour ratifier le Premier ministre Lamothe si ce n’est pas l’assujettissement du parlement aux desideratas de l’exécutif ? Les propos élogieux du président Desras adressés aux dix…

Haiti : la mascarade au Sénat

La mascarade, une fin appréhendée
Hier soir au sénat, la montagne a accouché d'une souris. En effet, le rapport commandé par le sénat était on ne plus clair sur la chaine des responsables, en particulier l'implication directe du ministre de la défense,  Thierry Mayard Paul et, par omission d'exercer leurs prérogatives de supérieur hiérarchique, le Premier Ministre, Gary Conille et le ministre de la justice, Josué Pierre-Louis. Ce dernier a donné sa démission avant même la séance d'interpellation. L'une des conclusions de ce rapport est cependant l'interpellation des deux autres dignitaires précités, le fameux point f de ce dernier. Néanmoins, avant que cela soit possible, il a fallu que le sénat l'approuve. Au cours du débat, les sénateurs Youri Latortue et Joseph Lambert ont proposé de rayer le point f. Le vote qui s'ensuit confirmera ce retrait. En conséquence, le Premier Ministre et le ministre de la défense l'a bel et bien échappé bel. Alors, …