Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages portant l'étiquette opposition

Blocage inextricable et malsain

Les lieux communs de l'analyse politiqueSi on est contre Sweet Micky, cela implique-t-il automatiquement que l'on soit pro Lavalas? Ne pas vouloir le renvoi de Sweet Micky pour éviter que Lavalas prenne le pouvoir, est-ce une bonne décision? Entre le pire et le mauvais c'est encore le mal. On n'a pas à choisir entre deux maux. Rester immobile pour ne pas faire le jeu de Lavalas est une approche qui dénote une peur obsidionale et l'incapacité de pensée du neuf. C'est même de l'enfantillage. C’est ainsi que je posais l’équation d’après mes observations d’alors. L’apocalypse appréhendée ne s’est pas concrétisée et on dirait même qu’il n’y a jamais eu de crise en perspective. Aujourd’hui, j’aurais formulé autrement ce carcan psychique. Cette constante de l’histoire haïtienne depuis l’indépendance est trop récurrente pour ne pas en tenir compte. Ce plaisir morbide à s’autodétruire est cette pathologie qu’on pourrait désigner de syndrome de la chaise vide : le f…

L’état de droit cessera-t-il un jour d’être un vœu pieux en Haïti?

Comme à l’accoutumée, je me fais toujours un point d’honneur de formuler à mes amis, à mes proches et à mes compatriotes mes vœux les meilleurs pour chaque nouvel an. Mais cela fait plus de deux semaines que je me questionnais si, oui ou non, je maintiendrais cette bonne habitude.
De prime à bord, je me suis dit que cela ne vaudrait absolument pas la peine. Plus les jours passent et plus ils se ressemblent, car ce sont les mêmes maux, les mêmes bévues et les mêmes visages qui déferlent la chronique dans le pays. Mais lorsque mes réflexions se sont convergées vers les quelque rares moments démocratiques, qui dénotent certaines vertus de l’application de l’état de droit, dont j’en suis témoin sous d’autres cieux, je me suis donc évertué à ne pas baisser les bras, car l’écriture est mon exutoire où je traduis en mots mes frustrations, mes déboires, mes douleurs, quand je pense aux comportements infâmes de nos hommes et femmes politique haïtiens, il y a des lustres.


La classe politique…