Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages portant l'étiquette sénateurs

Haiti : un théâtre de boulevard

Rires, sarcasmes, moqueries, les sénateurs Willot et Gracia Delva en ont soupé. Personne ne pourrait résister devant tant de médiocrité. Gracia Delva lui-même dans une de ses chansons disait qu'il y avait plein de gens qui tronquaient leur place et concluait que c'était le mal du pays. Le pays marchait sur sa tête. Gracia et Willot sont-ils donc à leur place? La réponse est évidemment non. Mais combien de gens durant les deux cents dernières années étaient à leur place, à la place qui leur convenait? Une minorité insignifiante. Il est vrai qu'on estime les gens chez nous à l'aune du parler-français. Mais est-ce la bonne unité de mesure de la compétence et du savoir?  En dehors de la grandiloquence de nos sénateurs d'autrefois, dont on fait trop souvent l'apologie, que produisaient-ils de valables toutes proportions gardées ?

Le noeud du problème, c'est qu'on n'a jamais hissé le pays à un niveau respectable pour que les habitudes de la vie moderne s…

Haiti : la mascarade au Sénat

La mascarade, une fin appréhendée
Hier soir au sénat, la montagne a accouché d'une souris. En effet, le rapport commandé par le sénat était on ne plus clair sur la chaine des responsables, en particulier l'implication directe du ministre de la défense,  Thierry Mayard Paul et, par omission d'exercer leurs prérogatives de supérieur hiérarchique, le Premier Ministre, Gary Conille et le ministre de la justice, Josué Pierre-Louis. Ce dernier a donné sa démission avant même la séance d'interpellation. L'une des conclusions de ce rapport est cependant l'interpellation des deux autres dignitaires précités, le fameux point f de ce dernier. Néanmoins, avant que cela soit possible, il a fallu que le sénat l'approuve. Au cours du débat, les sénateurs Youri Latortue et Joseph Lambert ont proposé de rayer le point f. Le vote qui s'ensuit confirmera ce retrait. En conséquence, le Premier Ministre et le ministre de la défense l'a bel et bien échappé bel. Alors, …

Affaire Bélizaire : la séance d'interpellation

Aujourd'hui, la séance d'interpellation du ministre de la justice, Josué Pierre Louis, et de son secrétaire, Michel Brunache, est l'agenda du sénat de la République d'Haiti. Le rapport d'enquête sur les responsable de l'acte d'arrestation du député, Arnel Bélizaire, commandé par ce dernier a été et remis au président de ce corps, Rodolphe Joasil. Un autre rapport sur ce même incident a été commandé par le gouvernement et a été remis au Premier ministre, Gary Conille. Somme toute, la lumière a été fait et les coupables ont été clairement identifiés.

En conséquence, la séance d'interpellation devrait normalement aboutir à un vote de censure par le renvoi du ministre de la justice, en particulier. En tout cas, c'est qui devrait se produire en toute logique. Cependant, il ne faut pas s'étonner si tel n'est pas le cas, car Haiti est le pays de toutes les possibilités. Pourquoi serait-ce différent dans ce cas-ci? Il ne serait pas étonnant que la …

La bataille de Vertières

Samedi 18 novembre 2011 c'est une fête très importante dans l'histoire d'Haiti, c'est la dernière bataille héroique de l'armée indigène contre l'armée esclavagiste napoléonienne. C'en est une décisive avant la proclamation de l'indépendance proclamée le 1er janvier 1804. La commémoration de cette date est appelée aussi le jour des forces armées.

Comme vous le savez sans doute l'armée a été dissoute lors du retour d'Aristide après le coup d'état perpétré par celle-ci en 1991. Avec l'arrivée de Michel Martelly au pouvoir, la question de la réhabilitation de cette force fait couler beaucoup de salives et d'encres. Avant, ce qui devient maintenant l'affaire Bélizaire (ce député arrêté lors de son retour de voyage à l'aéroport), le nouveau président était imperturbable dans sa volonté de faire défiler un embryon de cette nouvelle armée qu'il voulait à tout prix remobiliser. Aujourd'hui, cependant, le président semble beauc…